Warning: Illegal string offset 'home_label' in /home/scohandball/public_html/wp-content/themes/scohandball/functions.php on line 28
Vous êtes ici ://#PNSSCO : Une victoire dans la souffrance (20-22) !

#PNSSCO : Une victoire dans la souffrance (20-22) !

2020-03-03T16:04:50+01:0003/03/2020|

Suite à la défaite face au leader de la poule, les Angevins se déplaçaient dans le sud de la France pour affronter Pau Nousty Sports Handball pour le compte de la 15ème journée de championnat de Nationale 1 . Une occasion pour les Noirs et Blancs de renouer avec la victoire après deux défaites consécutives.

Le contexte

Après deux défaites consécutives contre Vernouillet et Vernon, le SCO avait à coeur de renouer avec la victoire contre le dixième du championnat Pau Nousty Sports Handball. Avec seulement trois points d’avance sur le troisième statut VAP (les deux premiers VAP accèdent à la ProLigue), il était important pour les Noirs et Blancs de s’imposer pour conserver leur avance. Cependant, la tâche ne s’annonçait pas si facile que ça, malgré la position au classement des Palois, l’équipe entraînée par Michel Laborde est une équipe solidaire et souvent très difficile à jouer dans son enceinte. Lors de son dernier match à domicile, les Pyrénéens s’étaient imposés face à Sarrebourg (Troisième VAP). Au match aller ce sont les Angevins qui avaient remporté la rencontre sur le score de 31 à 24.

Le résumé

Dans une salle bien remplie, ce sont les Palois qui donnaient le coup d’envoi de la partie. Sur la première offensive, les locaux faisaient bien circuler le ballon pour trouver Maxime Lamude qui prenait sa chance à 9 mètre face à Maxence Rizzi qui réalisait sa première parade de la partie. Côté Angevin, sur un tir de loin, Darko Georgievski butait quant à lui sur le gardien local Kevin Baige. Dès les premières minutes de jeu, les deux équipes mettaient beaucoup d’intensité et d’agressivité et sur une offensive des Noirs et Blancs, Hafedh Boussaha se faisait accrocher par la défense et le ton montait entre Angevins et Palois. Durant les dix premières minutes de la partie, le SCO ne parvenait pas à inscrire le moindre but et subissait le jeu imposé par les locaux (4-0, 10′). Les pertes de balle à répétition et les shoots ratés imposaient le coach Angevin Guillaume Dupin a poser son premier temps mort de la partie (4-1, 13′). Dans la foulée, le SCO inscrivait son second but par Simon Lavialle et revenait à deux unités (4-2, 14′). Déjà auteur de six arrêts, Maxence Rizzi permettait à son équipe de maintenir l’écart. Cependant, les Angevins retombaient de nouveau dans un temps faible et inscrivaient seulement leur troisième but à la vingt deuxième minute par Oumar Diallo (8-3, 22′). En toute fin de première période, les coéquipiers du nouveau capitaine Valentin Tarrico tentaient de diminuer l’écart avant la mi-temps et grâce à un dernier but de Darko Georgievski et un ultime arrêt de Maxence Rizzi, le SCO rentrait au vestiaire avec un retard de trois buts (11-8, mi-temps).

Le début de la seconde période était à l’avantage des Angevins, grâce à un but du meneur de jeu Hafedh Boussaha, de Simon Lavialle, de Grigorios Ioannou et aux nombreux arrêts de Maxence Rizzi, le SCO infligeait un 4-0 d’entrée et prenait pour la première fois de la rencontre les devants (11-12, 38′). Pendant plus de quinze minutes, aucune des deux équipes ne parvenaient à creuser l’écart (17-18, 50′). A la suite d’un nouvel arrêt de Maxence, Baptiste Mahau et Oumar Diallo inscrivaient deux buts coup sur coup, les Angevins prenaient ainsi trois buts d’avance à moins de dix minutes de la fin du match (17-20, 52′). Déjà hauteur d’un gros match, le portier angevin allait écœurer les locaux lors des dernières minutes de la partie avec cinq arrêts de suite, dont un triple arrêt sur le capitaine Palois Alexandre Thiel. Dans un match à forte intensité, le SCO s’imposait en terre Pyrénéenne (20-22, fin de match) et renouait avec la victoire. Ce succès assurait aux Noirs et Blancs de garder trois points d’avance sur le troisième VAP (Sarrebourg).

L’Angevin du match : Maxence Rizzi

Le gardien Angevin a de nouveau réalisé une belle partition. Avec 20 arrêts, c’est lui qui a permis au SCO de rester dans le match dans les moments difficiles en première mi-temps et c’est grâce à lui que les Noirs et Blancs ont pu revenir au score lors de la seconde période. Son triple arrêt à une minute de la fin du match face à Alexandre Thiel est l’image qui témoigne le gros match réalisé par le portier Angevin. Maxence a tout simplement écœuré les attaquants locaux ainsi que le public Palois.

Dans un autre registre, l’ailier gauche Lucas Meyffret positionné sur la base arrière sur ce match a également réalisé un beau match. L’ancien Niçois a remporté de nombreux un contre un en attaque permettant ainsi de trouver des décalages pour les ailiers Baptiste Mahau et Grigorios Ioannou.

La chiffre : Dix minutes

Lors des dix premières minutes, les Angevins n’ont pas inscrit le moindre but à Pau. Mené quatre à zéro, les hommes de Guillaume Dupin et Issam Tej ont marqué le premier but à la 11ème minute par l’intermédiaire de Darko Georgievski sur un tir lointain. Ce temps faible aurait pu coûter cher aux Noirs et Blancs. Grâce à une deuxième période de qualité, le SCO a su retourner la situation.

Le mot du coach :

« Ce fût un match très serré, c’est certainement une victoire qui va compter pour la fin de la saison, à la fois sur le plan comptable et humain. Nous avons eu à faire à un vrai match avec beaucoup de combativité et beaucoup d’agressivité. Nous avons répondu collectivement. Nous étions tous unis et prêts pour ce défi physique imposé par Pau. Dans ce match de combattant, nous avons  réussi à sortir vainqueur. Malgré notre temps faible en début de match, nous n’avons pas déjoué, les joueurs n’ont pas lâché. A moins six en première mi-temps, les gars ont su montrer du caractère pour revenir à trois buts à la mi-temps. En deuxième période nous avons réussi à faire la différence pour à la fois revenir au score et passer devant. Je félicite l’ensemble du groupe pour ce match. Maintenant nous avons une semaine pour continuer à travailler et aussi pour récupérer car ce match était intense. »

Retour aux articles