Vous êtes ici ://#SCOJSC : Une défaite encourageante pour les Angevins !

#SCOJSC : Une défaite encourageante pour les Angevins !

2020-01-27T11:59:51+01:0027/01/2020|

Quatre jours après son premier match amical face à Pontault-Combault, les hommes de Guillaume Dupin affrontaient de nouveau une équipe de Proligue candidate à la montée en Lidl StarLigue (D1) : la JS Cherbourg.

Le contexte

En pleine trêve hivernale, les Angevins continuent leur préparation avec un deuxième match qui les attendaient dans la nouvelle salle du Lion d’Angers Paulette Fouillet. Devant une salle comble, les Angevins n’ont pas démérité face à l’actuel deuxième de Proligue, la JS Cherbourg. Ce second match amical confirme la bonne forme du groupe angevin durant cette trêve et sera ponctuée d’un dernier match amical le 31 Janvier face à Massy également pensionnaire de Proligue.

Le résumé

Après une bonne phase aller réalisée par les Angevins, les Noirs et Blancs se mesuraient à une solide équipe de ProLigue : la JS Cherbourg Handball. Malgré une rencontre amicale, les deux équipes mettaient dès le début du match beaucoup d’intensité. Ce sont les Scoïstes qui inscrivaient le premier but de la rencontre par l’intermédiaire de Grigorios Ioannou, le meilleur buteur du championnat lors de la phase aller. Habituellement positionné sur l’aile droite, le grec a été replacé sur la base arrière par Guillaume Dupin. Durant les vingt premières minutes de la rencontre, ni les Angevins ni les Cherbourgeois parvenaient à creuser l’écart. Face à l’impact physique proposé par les Mauves, la défense Angevine tenait bon et posait des problèmes aux offensives Normandes. Le bon coulissement des Angevins en défense obligeait les Cherbourgeois à shooter de loin, notamment par le très bon demi-centre Norvégien Hakon Ekren. Parvenant à faire jeu égal avec le deuxième de ProLigue pendant vingt minutes, le SCO tombait dans une mauvaise phase. Malgré les nombreux arrêts de Maxence Rizzi, le SCO ne parvenait pas à inscrire le moindre but durant les 9 dernières minutes de la première mi-temps, permettant aux Normands de rentrer aux vestiaires avec un avantage de cinq buts (11-16).

Au retour des vestiaires, les deux équipes proposaient de nouveau un handball de qualité. Dans les buts, Guillaume Dupin et Issam Tej parvenaient à un changement, Hugo Guérinot prenait la place de Maxence Rizzi, auteur d’une très bonne première période. Dans la continuité de son coéquipier, Hugo réalisait de nombreux arrêts permettant aux Angevins de revenir à deux buts des Cherbourgeois (19-21, 45′). Pour l’inauguration de la nouvelle enceinte Paulette Fouillet, le public du Lion d’Angers soutenait les Noirs et Blancs à revenir au score. La cohérence du jeu proposé par les coéquipiers du capitaine Gillen Lusson faisait douter les Mauves. Cependant, le manque de réussite aux shoots, notamment sur les contre-attaques et les tirs à 6 mètres, ne permettait pas aux Angevins de revenir au score. Plus frais physiquement, les Cherbourgeois accentuaient de nouveau le score en fin de seconde période et remportaient la rencontre sur le score de  25-29. Face à une des équipes les plus fortes de ProLigue, c’est une copie intéressante réalisée par les Angevins, une copie prometteuse pour la seconde phase de championnat.

Les Angevins du match : Maxence Rizzi et Hugo Guérinot

Ils ont réalisé 16 arrêts à eux deux pendant le match, Maxence Rizzi et Hugo Guérinot ont été les hommes de la rencontre. En écoeurant les attaques Normandes sur quelques parades monumentales, les deux portiers Angevins ont permis à leur équipe de rester au contact de Cherbourg tout le long de la partie. Leurs nombreux arrêts ont fait lever la foule et ont permis aux Angevins de s’incliner de peu face à leur adversaire du soir.

La Stat : 7 buts

Le Macédonien Darko Georgievski a inscrit 7 buts lors de cette rencontre amicale dont 3 penaltys et confirme ainsi qu’il est de plus en plus à l’aise dans son rôle de shooteur de loin avec l’équipe.

Le mot du coach :

« Face à l’une des meilleurs équipes de Proligue et malgré des rotations limitées (4 absents) ce qu’on a produit ce soir était plutôt cohérent. En particulier en défense où on a su effectuer rapidement les réglages sur les problèmes de glissements(…) » Cependant, l’entraîneur Angevin a relevé aussi quelques faiblesses de son effectif pendant ce match : « Les relations avec les pivots compliquées à trouver, le manque de réussite aux shoots alors qu’on s’est créé des situations favorables ou les montées de balles encore confuses  »

Retour aux articles