Vous êtes ici ://#GSMHSCO : Une troisième victoire d’affilée pour les Angevins (26-27) !

#GSMHSCO : Une troisième victoire d’affilée pour les Angevins (26-27) !

2019-10-07T12:18:40+02:0007/10/2019|

Ce week-end, les Angevins se déplaçaient chez un concurrent direct pour la montée : Grenoble Saint Martin d’Hères Métropole Isère Handball, pour le compte de la cinquième journée de championnat. 

Le contexte 

Samedi soir, Angers SCO Handball jouait pour le compte de la 5ème journée de Nationale 1. Pour l’occasion, il se déplaçait sur le parquet de Grenoble. Une formation qui venait de perdre leur premier match contre Amiens après trois victoires lors des trois premières journées. Les hommes de Guillaume Dupin et d’Issam Tej s’attendaient à une rencontre compliquée face à un concurrent direct à la montée disposant du statut VAP (statut obligatoire pour monter en ProLigue) et qui est très difficile à jouer dans sa salle où les supporters jouent le rôle du 8ème homme.

Le résumé

La meilleure entame est angevine. Excellents défensivement, les Noirs et Blancs imposent un vrai duel physique aux Grenoblois pendant toute la première mi-temps. En attaque, le SCO se repose sur leur ailier droit Grigorios Ioannou et creuse l’écart (+7 à la 27ème minute, plus gros écart de la rencontre). Solide des deux côtés du terrain, les Angevins signent une première période de haut niveau et rentrent aux vestiaires avec un avantage de 6 buts (9-15). Secoués et contraints à courir après le score les locaux changeaient de visage en deuxième mi-temps et prenaient le jeu à leur compte. En l’espace de quinze minutes les Grenoblois revenaient à seulement deux buts des coéquipiers de Gillen Lusson (18-20). La fin de match s’annonçait alors compliquée, mais c’était sans compter sur un Maxence Rizzi en grande forme ce samedi, auteur de 12 arrêts sur l’ensemble de la rencontre et qui se montrait précieux à ce moment là du match. A une minute de la fin du match et après un jet de sept mètres raté par Ioannou (son seul sept mètres loupé), Marion réduisait l’écart à un seul petit but, la fin de match s’annonçait alors complètement folle. Guillaume Dupin et Issame Tej demandaient donc un temps-mort à 40 secondes du buzzer pour encourager leurs joueurs et instaurer une technique afin de garder ce léger avantage. Cela fût bénéfique car 20 secondes après, les Grenoblois étaient sanctionnés de deux minutes et laissaient filer la victoire aux Angevins.

Malgré la réaction des locaux en seconde période, les Angevins s’imposent d’un petit point (26-27) et remportent leur troisième victoire d’affilée.

L’angevin du match : Griogorios Ioannou

Il était attendu ! Arrivé de Grenoble l’été dernier, Griogorios Ioannou rencontrait ses anciens coéquipiers ce samedi. Meilleur buteur angevin depuis le début de la saison, Guillaume Dupin et Issam Tej attendaient une grosse performance de leur ailier droit grec. Ce fût le cas, dès le début de la rencontre, Ioannou inscrivait les quatre premiers buts du SCO et montrait aux Grenoblois qu’il était en grande forme. Malgré un dernier échec au jet de sept mètres en toute fin de match, l’angevin a marqué 6 buts dans cette partie (meilleur marqueur de son équipe) et devient le sixième meilleur buteur du championnat avec 27 buts inscrits en cinq matchs depuis le début de saison. A l’issue de la rencontre, Grigorios Ioannou s’exprimait sur cette belle performance de son équipe :  » On a réalisé de bonnes choses. Je considère vraiment cette victoire comme un exploit. C’était important pour nous de continuer sur notre belle dynamique. »

Le mot : Solide

Dans une salle où il est difficile d’aller gagner, les Angevins ont réussit l’exploit de ne jamais être menés au score. Cet exploit, ils le doivent en partie grâce à une défense qui a été solide dès le début de la rencontre. Les Grenoblois sont tombés sur un mur infranchissable. Les locaux ont marqué seulement quatre buts en 20 minutes de jeu. Cette belle performance permet au SCO de revenir à hauteur de leur adversaire et de remonter en tête du classement.

Le mot du coach

« On a parlé d’un exploit en avant match et nous l’avons réalisé en faisant une vraie belle performance. Je suis satisfait du groupe et du contenu que les joueurs ont proposé. L’ensemble des ingrédients demandés pour ce genre de match était présents. Nous avons été très efficace défensivement en prenant seulement que 4 buts en vingt minutes. Grâce à notre solidité défensive, nous avons pu creuser un bel écart de 7 buts. Cependant, nous avons gérer le match un peu trop tôt, on a oublié de jouer notre jeu et Grenoble en a profité en deuxième période en revenant à deux buts. Il faut que cela nous serve de leçon pour la suite, il faut qu’on continue à jouer pour tuer le match. C’est pour ça que Grenoble est revenu, ils ont joué avec une défense très haute que nous n’avons pas réussi à gérer. Le point négatif c’est que ce match a fait des dégâts de part l’agressivité et l’intensité de la rencontre. Nous avons une semaine pour soigner les différentes blessures du fait que nous avons pas de match le week-end prochain. »

Dans le viseur

Exempté du troisième tour de coupe de France qui a lieu le week-end prochain, les Angevins seront au repos et reprendront le chemin de la compétition le dimanche 20 octobre pour le compte de la 6ème journée de championnat avec la réception de l’AC Boulogne Billancourt à Jean Bouin, lanterne rouge du championnat.

Retour aux articles